Le journalisme au Togo : contraintes et réalités du terrain

Kodzo Adzewoda VONDOLY


7 000 F Cfa


...En publiant cette cuvre à vocation epistemologique, l'auteur jette les bases du méta-journalismes togolais qui selon le Directeur du Centre d'expertise et de recherche africain sur les médias et la communication (CERAM), Serge Théophile BALIMA, « semble être le seul moven de garantir un avenir prometteur au journalisme dans nos pays en processus démocratique ». C'est ma foi, la presse togolaise ne sauvera sa crédibilité mise à mal que si, comme le fait cet auteur, s'allument intermittemment de puissants projecteurs sur les distorsions qu'elle inflige à la réalité."


Extrait de la préface de Gilles BOCCO,
journaliste, Chargé de communication au Système d'échanges d'énergie electrique de la CEDEAO


« Un journaliste qui ne vit pas de son job est facile à corrompre... Le journaliste n'a pas de statut au Togo. En l'absence de convention collective, les journalistes sont exploités à fond par des patrons de presse... »
Noël Kokou TADEGNON, Journaliste, Correspondant de l'Agence REUTERS au Togo


« Cet ouvrage nous rappelle à l'ordre, a l'éveil des consciences, aussi bien chez les professionnels du métier que chez les acteurs de la société politique et civile. »


Extrait de la postface de Francine AYESSOU-KOMLA,
Journaliste indépendante résidant à Dublin Irlande)


Ecrivain et journaliste, VONDOLY révèle dans cet ouvrage, les contraintes et les réalités de l'exercice du métier du journaliste au Togo. Il aborde plusieurs problématiques, notamment la précarité qui est la source de nombreux dérapages des journalistes, le manque de professionnalisme chez la plupart devenus des mercenaires de la plume, et les éventuelles conséquences sur la vie des paisibles citoyens. I évoque aussi l'insécurité qui plane sur les journalistes, souvent agressés sur leurs lieux de travail. Ses analyses sont basées sur les regards que le public porte sur un secteur devenu extremement pourri au Togo.

Aucune donnée à afficher !

Journaliste de la presse écrite, Sébastien VONDOLY ou Kodzo Adzewoda VONDOLY a exercé dans des organes de presse à Lomé, notamment Actu Express (2009-2014), Le Dauphin (2007 à 2013), Le Triangle des Enjeux (2007-2016), lauréat du prix Sanofi Pasteur du Meilleur Article de Presse sur la Grippe Aviaire en 2010.

Auteur, il a commencé à faire apprécier ses écrits à travers l’Emission La Voix du Poète sur Radio Lomé depuis 2003, et a à son actif, plusieurs ouvrages parus entre 2007 et 2021.

Il crée le 30 août 2008 avec trois de ses amis et collègues écrivains N’Koali Kokouvi AGBOVI-KOUMASSI, Samuel Séou NICADA et Joël Bésséméyo NIKPE, le Cénacle, Association de la Nouvelle Génération d’Ecrivains Africains qui a pour but de promouvoir la littérature et de détecter de jeunes talents en écriture. A la tête de cette association, il a fait installer, avec le soutien financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de l’ONG internationale AIMES-AFRIQUE, des bibliothèques dans des établissements scolaires et privés du Togo, à l’occasion de la commémoration annuelle de la disparition de Léopold Sédar Senghor, instaurée depuis décembre 2011. Sébastien Vondoly est également éditeur. Depuis 2018, il est désigné comme Délégué de l’association européenne Europoésie au Togo.